2087 de David Bry





  Protégée par un dôme de la pollution du monde extérieur, Paris en 2087 est grise, entre chrome, verre et métal, ses multiples buildings et passerelles se dressent au-dessus des brumes radioactives verdâtres sous lesquelles ne vivent plus que les exclus, les mutants et les gangs.
  Derrière la grande muraille périphérique, les irradiés des banlieues n’ont pas la chance de vivre dans la cité : chaque jour, leur nombre augmente et leur colère gronde, malgré les efforts de l’armée de la ville pour les contenir.
  Gabriel est détective. Un jour, il reçoit un appel d’une femme, qui souhaiterait le voir enquêter sur le meurtre de sa sœur.
  Quand il se rend chez elle le lendemain, il ne retrouve que son corps et la tête tranchée d’un psilien, ces humains que les mutations ont rendus télépathes.
  Sur cette tête est accroché un papier, qui porte le nom du détective.
  Ainsi commence cette histoire aux méandres vertigineux, qui mènera Gabriel dans les rues sales et sombres de Paris, sur les passerelles tentaculaires qui surplombent le brouillard et relient les grandes tours de béton et d’acier.
  Comme lui la vérité vendra chèrement sa peau, et ses enjeux dépasseront peut-être les frontières de l’imagination du détective, précipité avec le lecteur dans une descente aux enfers que rien ne pourra arrêter.
  La banlieue gronde, les gangs s’agitent. Cette fois, peut-être que l’armée ne pourra pas les retenir.



J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture de David Bry. Ce roman est un thriller qui se passe dans le futur. Je l'ai lu comme un bon roman policier et non comme un roman de science-fiction / anticipation. Cependant un appendice nous renseigne sur l'histoire et l'organisation du monde sous forme de glossaire nous permettant de mieux appréhender l'univers du roman.

Gabriel est détective. Il l'est devenu à la mort de son frère jumeau après avoir quitté l'armée de Paris (l'AdP). C'est un personnage sensible, très riche.
Il se retrouve mélé à une histoire pas possible en enquêtant sur la mort de deux soeurs. Cette enquète va le pousser à réflechir sur lui-même et à revivre une partie de son passé. Ces amis proches vont le soutenir tout au long de ce parcours. 

Un excellent policier dont on ne devienne pas la chute, l'univers futuriste s'y prète bien et le rend riche. C'est le genre de roman quand on le commence, on le finit.



Tout d’abord un petit résumé : Voici l’histoire de Gabriel un détective privé vivant dans un Paris post Apocalyptique sur une planète ravagé par les radiations suite à une guerre nucléaire. Tout au long de l’histoire on va le suivre dans une enquête qui le mènera à la découverte de son passé.

Ensuite mon avis : Alors là franchement, c’est un coup de cœur, et un gros. Ce livre est une tuerie (à plus d’un titre).
David écrit vraiment bien. L’histoire est prenante, l’action est haletante, il n’y a pas de temps mort.
La psychologie des personnages est vraiment bien retranscrite.
On s’attache au personnage de Gabriel, qui en prendra plein la tronche pour par un rond tout au long de sa quête et ce jusqu’au dénouement de celle-ci.

Concernant l’histoire en elle-même, l’intrigue est vraiment bien ficelée. On a notre lot de rebondissement, la part de mystère suffisante pour avoir envie d’une seule chose, de continuer la lecture pour savoir, pour comprendre le pourquoi de tout ça.

Ensuite l’univers. Bien que tout se déroule dans un monde post apocalyptique, et que ce soit de la science fiction, l’univers reste suffisamment proche du notre pour que même les réfractaires à la SF puissent apprécier. On ressent plus le coté thriller/polar que le coté SF.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Araluna de Philippe Sombreval

Mademoiselle de Pâquelin de Jocelyne Barthel

L'amicale des jeteurs de sorts (Anthologie des Editions Malpertuis)