Le règne des Illuminati de Eric Giacometti et Jacques Ravenne


Quatrième de couverture 

Les Illuminati ...
Ils vous surveillent depuis des siècles.
Désormais, ils vont vous contrôler.


Antoine Marcas, flic franc-maçon, affronte une organisation secrète qui se revendique des Illuminati, ce groupe occulte qui enflamme les imaginations depuis sa disparition mystérieuse au XVIIIe siècle.

De Paris à San Francisco, Marcas remonte la piste d'une conspiration qui prend ses racines dans la Révolution française et traverse les siècles jusqu'au cœur de la Silicon Valley. Il devra déjouer les pièges du conspirationniste ambiant pour retrouver le secret des Illuminati. Un secret aux frontières de la science ...

Du règne de la Terreur de Robespierre et Saint-Just à l'assassinat du président Kennedy, des loges maçonniques de la Révolution au Bohemian Club américain, apprêtez-vous à plonger dans les arcanes de l'histoire secrète des États-unis ....
  
Mon avis
 

Le livre commence par un prologue où l'action se situe à Rome en 1963. Le président Kennedy rencontre le Pape. Celui-ci le met en garde contre un groupe occulte ...
Le premier chapitre, nous raconte l'assassinat de l'Abbé Emmanuel par Damien Heller. Marcas entre en scène au chapitre deux, un an après cette assassinat. Au chapitre quatre La juge Gardane va le charger d'enquêter sur Damien Heller, afin de comprendre pourquoi celui-ci à assassiner l'Abbé Emmanuel.
Dans le chapitre trois, nous faisons connaissance avec le protagoniste historique Annibal Ferragus : flic et francs-maçon sous la révolution française. Il organise une tenue maçonne dans une église.

J'ai eu un peu plus de mal à lire ce neuvième tome. je l'ai trouvé trop long à démarrer et à entrer dans le vif du sujet. C'est seulement au bout du premier quart du roman que j'ai retrouvé ce souffle entraînant de nos deux auteurs.
Je regrette aussi que l'on ne connaisse pas les raison du retour de Marcas en France après ses deux ans d'exil qu'il sait imposer. On le sent désabuser, perdu. Il a du mal à démarrer dans le début de son enquête comme si il en était absent.
Il est intéressant d'avoir le point de vue de deux flics qui sont franc-maçon à quelques siècles d'écart, de voir le même raisonnement dans les avancées de leur enquête. Ferragus est le Marcas de la Révolution française.


Les faits historiques sont toujours aussi bien documentés et très riches. Cependant, même s'il y a un bémol dans ma chronique : ce neuvième tome est à lire messieurs dames.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte