Lucie d'Alick




Un jeune étudiant en informatique est retrouvé mort chez lui, dans un quartier résidentiel calme et sans histoire, massacré par un tueur à la furie sans limite. Quand le capitaine Amaury Moscaret hérite de l'affaire, il est loin de se douter que l'enquête le conduira à Lucie Goulard, portée disparue qui vient de regagner le domicile familial après cinq ans d'absence. Mais où était-elle, et que s'est-il passé durant ces cinq années ...?


J'ai acheté Lucie d'Alick car j'avais adorer Miroir.La quatrième de couverture est assez énigmatique pour nous donner envie de lire ce roman. Elle annonce un meurtre et le retour de Lucie dans sa famille, après cinq ans. On se pose la question de ce qui s'est passé pendant cinq ans, on pense à une secte et c'est confirmé dans le prologue.

Il y a beaucoup de personnages entre les principaux et les secondaires. Contrairement à toutes les critiques que j'ai lu, cela ne m'as pas du tout déranger.
Le contexte politique m'as beaucoup plus déranger et est pour moi inutile. Les références, à de trop nombreuses aux romans et aux films comme si l'auteur n'est pas sur de ces sources et de ce qu'il raconte.

C'est un bon roman qui a un air inachevé ... avec une fin qui n'as aucun rapport avec le reste de l'histoire.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sourde, muette, aveugle d'Helen Keller et L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. Hickok

Concours pour les 1 an du blog

Aidez-nous à garder la librairie L'Antre-Monde ouverte